Nicolas Tobo au finish de la mini transat

Depuis 2 ans, nova-eh! soutien Nicolas Tobo dans son projet de participation à la Mini Transat La Boulangère, une course en solitaire entre La Rochelle et Le Marin en Martinique, sur des très petits voiliers de 6m50.

Nicolas Tobo est arrivé au port du Marin le 21 novembre à 16h28 après trois semaines de traversé et de multiples avaries.
Nous sommes fier de lui et heureux d’avoir contribué à la réalisation de son projet.

Merci Nicolas d’avoir emmené nova-eh! dans cette aventure.

Nicolas Tobo à l'arrivée de la mini transat
Nicolas Tobo à l’arrivée de la mini transat
nova-eh traverse l'atlantique sur Soyouz
Nicolas Tobo sur Soyouz

Voir l’interviews de Nicolas Tobo

La vidéo de son arrivée

Améliorez votre prise de parole avec les techniques du théâtre

Apprivoiser son trac et en faire un atout
Préparer sa voix
Détendre et échauffer son corps
Se mettre dans l’énergie
Travailler le fond, la forme et la fiction
Ne pas avoir peur de ses émotions
Prendre la parole avec le sourire

Autant d’éléments importants, utilisant les techniques du théâtre, qui vous aideront à vous sentir plus à l’aise dans vos prises de parole … et peut-être même, qui sait, à y prendre du plaisir 🙂

Une formation ludique, filmée et débriefée grâce à un feedback bienveillant et positif.

 

Et allez, juste pour le plaisir : le Hakka du Traqueur (avec mes remerciements aux participants qui se sont prêtés au jeu et qui ont acceptés que je diffuse ces images 🙂 )

Nova-eh! traverse l’Atlantique sur Soyouz

Depuis 2 ans, nova-eh! soutien Nicolas Tobo dans son projet de participation à la Mini Transat La Boulangère, une course en solitaire entre La Rochelle et Le Marin en Martinique, sur des très petits voiliers de 6m50.

Après deux années de préparation, d’entraînement et de formation, ce jeune ingénieur de 32 ans s’est élancé en octobre dernier. Son bateau « Soyouz » l’a amené à Las Palmas de Gran Canaria en 11 jours, première étape de la course.

nova-eh traverse l'atlantique sur Soyouz
Nicolas Tobo sur Soyouz

Samedi 2 novembre, les 82 concurrents ont entamé la deuxième étape de 5000 km vers la Martinique.

Les alizés sont généreux cette année et la traversés devrait durer entre deux et trois semaines. Trois semaines de solitude face à l’immensité de l’océan. Trois semaines de gestion de la fatigue, des casses et des imprévus. Trois semaines d’une aventure hors du commun.

Pour suivre Nicolas et la course : le site de la mini transat et le site de geotracking

Nous souhaitons bon vent à Nicolas et le retrouverons en Martinique avec plaisir